VISIONS DE LA SCÉNOGRAPHIE

La scénographie, c'est le contraire de l'architecture

 

 

Il est aisé de démontrer que l'architecture et la scénographie sont deux domaines complètement opposés (même si, vous l'avez remarqué, selon la définition "la scénographie, c'est tout ce qu'on décide qui est de la scénographie", on peut faire rentrer les architectures dans la scénographie. Mais il s'agit là d'un jeu d'esprit. Laissons cela de côté).

 

En effet, une scénographie est une très bonne scénographie si vous ne savez plus où vous êtes. Une architecture sera d'autant meilleure, ou disons valeureuse, que vous saurez exactement, ou d'autant plus, où vous êtes. Pour conceptualiser cette proposition, on peut dire que l'architecture localise, et que la scénographie délocalise. Ainsi nous pouvons établir une définition relative de la scénographie. Car l'architecture, tout le monde sait ce que c'est, et la scénographie, personne. En positionnant la scénographie indéfinissable par rapport à l'architecture hyper-définie, j'établis une définition. Ainsi, dans un lieu, dans un instant, dans une expression, l'architecture est ce qui localise, et la scénographie ce qui délocalise.

Ce n'est pas joli çà ?

 

Vous comprenez aisément que, ciblant des objectifs aussi opposés, ces deux domaines ou métiers développent des individus aux antagonismes puissants.