VISIONS DE LA SCÉNOGRAPHIE

Le musée n'est pas scientifique

 

 

Le musée n'est pas scientifique : le musée est littéraire. J'ai découvert cela petit à petit, car je suis spécialisé dans les musées de culture scientifique et technique où le caractère scientifique des contenus a une tendance naturelle à s'imposer. Or, il m'est apparu que la générosité du musée, son identité profonde, dirons-nous, relevaient de l'exercice littéraire, tout comme, dans le fond, une bonne vulgarisation scientifique relève de l'énoncé clair, puissant, et métaphorique, littéraire donc, d'un contenu, et surtout d'une pensée.

 

Car la pensée synthétique ou déployée n'est pas l'apanage du scientifique. Et d'ailleurs, mis à par les Muséum d'Histoire Naturelle, qui sont rattachés historiquement et statutairement au monde de la recherche, que font les scientifiques - ou présumés tels - dans les musées ? Il me semble qu'un vrai scientifique est dans son labo. Qu'a-t-il à faire dans les couloirs d'un musée et dans ses salles de réunion, à moins, bien sûr, qu'il n'y ait trouvé refuge.

 

Car ce mot, plutôt que ce monde, de scientifique, a introduit un biais terrifiant dans le musée, dont tous les représentants usent et abusent. Tout est scientifique, et si c'est scientifique, c'est Tout. La réponse est dans la question, comme d'habitude. Et sur ce mot, l'on grimpe, de ce mot, on se gargarise, avec la bénédiction de ses courtisans, les personnes d'étiquette scientifique, conviées à la table peu exigeante du musée.

 

Et c'est très exactement parce que les musées ne sont pas littéraires que leurs contenus sont parfaitement oubliables. D'ailleurs, pourquoi faudrait-il les lire ? Ce n'est pas de la littérature, mais de l'information.